Sélectionner une page

La monnaie, c’est quoi ?

Type de public : Grand public, Lycéens, Étudiants universitaires

Intervenant : Lilian Nicolini

On croit savoir ce qu’est la monnaie. Pourtant si on essaye d’en donner une définition simple, on se rend compte que ce n’est pas si facile.

En réalité, même les spécialistes s’arrachent les cheveux sur cette question, et sont même parfois en profond désaccord sur la réponse ! Pire encore : ce que l’on peut lire sur la monnaie dans la plupart des manuels d’économie s’avère parfois tout simplement…faux !

Cette présentation porte l’ambition de déconstruire certaines idées reçues sur la monnaie. Pour cela, nous confronterons les réflexions des historiens, sociologues et anthropologues à celles des économistes. Ce regard croisé nous permettra de comprendre ce qu’est la monnaie, au-delà d’une définition purement économique.

Tout au long de cette conférence, nous mettrons l’accent sur l’idée que la monnaie et avant tout une convention sociale avant d’être un objet.  En d‘autre terme, nous verrons que la forme, la consistance ou la valeur intrinsèque d’une monnaie n’a finalement que peu d‘importance. En effet, qu’une monnaie soit constitué d’or, d’argent, de zinc, de papier ou qu’elle prenne l’apparence de pièces, de billets, de petits coquillages[1], de gigantesques pierres[2] ou d’écriture informatique importe peu. Tout ce qui compte c’est qu’elle soit acceptée. Tout objet, matière ou écriture peut ainsi être monnaie dans une société, tant qu’elle est reconnue et acceptée par les usagers et encadrée par des règles collectives.

Nous verrons alors que le concept central pour comprendre la monnaie est celui de la confiance. D’une part, aucune monnaie ne peut fonctionner sans recueillir la confiance des individus. D’autre part cette confiance est toujours garantie par un ensemble de règles collectives et de cadre politique. Ainsi, nous défendrons l’idée que les questions de monnaie sont éminemment politiques. En ce sens, elles doivent être débattues et réappropriées par les citoyens, et non par les seuls spécialistes.Ça tombe bien c’est ce qu’on va faire !

[1] Comme par exemple le « Cauri » en Asie et Afrique.
[2] Comme par exemple  les monnaie de pierre des îles Yap, qui peuvent dépasser les 4 mètres de haut.

Bibliographie

La monnaie et ses mécanismes, Dominique Plihon, La découverte, 2001.

L’empire de la valeur, André Orléan, éditions du seuil, 2011.

La Monnaie entre dettes et souveraineté, Michel Aglietta, en collaboration avec Pepita Ould Ahmed et Jean-François Ponsot, Odile Jacob, 2016.

Dette, 5000 ans d’histoire, David Graeber, Les liens qui libèrent, 2013.

Les monnaies alternatives, Jérôme Blanc, La découverte, 2018.

Aux origines de la monnaie, sous la direction d’Alain Testart, éditions errance, 2001.

La monnaie, un enjeu politique, Les économistes atterrés, éditions du seuil, 2018.

Partage :

Partage

Demander des infos ou un devis sur cette conférence :

7 + 10 =

Si vous souhaitez utiliser votre droit d’accès, de rectification ou d’opposition sur vos données nominatives collectées ou utiliser votre droit à la portabilité de vos données personnelles, vous pouvez l’exercer en écrivant à info@simplesconferences.com.